Plateformes vibrantes : un outil intéressant pour les personnes atteintes de gonarthrose ?

Les personnes à risque d’arthrose du genou, ou gonarthrose, nécessitent la pratique d’une activité physique adaptée afin de renforcer les muscles des jambes. Ce travail est nécessaire pour réduire les chances de développer les symptômes de la gonarthrose. Mais quels sont les exercices les plus adaptés ? Les auteurs de cette étude américaine se sont intéressés à un programme original basé sur les plateformes vibrantes ou non. Cet appareil, répandu dans les salles de fitness, aurait pour vertu de renforcer les muscles de part les vibrations. Les scientifiques ont donc essayé de comparer les effets de cet appareillage face à des exercices plus "traditionnels". 48 femmes âgées de 45-60 ans ont été inclues dans cette étude. Elle avaient des facteurs de risque pour la gonarthrose (un passif de blessure au genou, de chirurgie ou un indice de masse corporelle > ou = 25 kg/m²). Les participantes étaient assignées au hasard soit à un programme d’exercices bihebdomadaire des membres inférieurs sur une plateforme verticale vibrante ou non.

Dans cette étude, il s’avère que chez ces femmes d’âge moyen présentant des facteurs de risque pour la gonarthrose, l’ajout de vibrations à un programme d’exercice n’a pas entraîné d’amélioration significative de la force musculaire des jambes par rapport à une activité sans vibration.

Article publié le 17 octobre 2012 (modifié le 17 octobre 2012)

Source : Segal NA, Glass NA, Shakoor N, Wallace R. Vibration Platform Training in Women at Risk for Symptomatic Knee Osteoarthritis. PM R. 2012 Sep 11. pii : S1934-1482(12)00369-3. doi : 10.1016/j.pmrj.2012.07.011.

Laboratoire Croma |  Mentions légales
Arthrose : Tout savoir sur l’arthrose

Numéro vert : 0 800 150 200
Lien non sponsorisé

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.