Est-ce que certaines pathologies peuvent impacter la récupération après une prothèse du genou ?

Une équipe de chercheurs s’est intéressée à l’impact d’un diabète, d’une maladie respiratoire chronique, d’une dépression, de douleurs au dos et des épisodes d’incontinence urinaire, sur la diminution de la douleur et la récupération fonctionnelle suite à une prothèse totale du genou. Pour cela, 405 patients opérés pour gonarthrose ont été suivis durant 6 mois. Les résultats de cette étude ont montré que les patients qui présentaient avant l’opération un syndrome dépressif ou une maladie respiratoire chronique ont eu un soulagement moins rapide de leurs douleurs suite à la pose d’une prothèse au genou, par rapport à ceux qui ne présentaient pas ces caractéristiques. Et ceux qui présentaient une maladie respiratoire chronique ou une incontinence urinaire avant l’opération récupéraient leurs capacités fonctionnelles plus lentement que les autres.

Ainsi, il est important de prendre en compte de ces critères avant la pose d’une prothèse, pour permettre au sujet concerné d’être soulagé et d’obtenir une récupération dans les meilleurs délais.

Article publié le 2 décembre 2011 (modifié le 2 décembre 2011)

Source : ACR, nov 2011

Laboratoire Croma |  Mentions légales
Arthrose : Tout savoir sur l’arthrose

Numéro vert : 0 800 150 200
Lien non sponsorisé

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.